Un coin secret de l’Espinouse

Une dernière journée de petites vacances annoncée ensoleillée, il n’en fallait pas plus pour qu’on chausse nos chaussures de randonnée, dans un secteur qu’on avait découvert l’an dernier du côté du Caroux cette fois… Cette fois direction Andabre, à la limite entre Hérault, Tarn et Aveyron…

Un premier tronçon nous conduit sur la crête de St Eutrope vers la chapelle toute en pierre Notre Dame de St Eutrope accrochée dans la pente. Le sentier commence par longer le GR653, puis bifurque dans la réelle montée qui alterne sentier et marches aménagées en pierres sèches. 

Très vite en sortant de la forêt de châtaigniers, les panoramas se dévoilent et on commence à en prendre plein les yeux..

Puis arrivée à cette chapelle pour une première pause… déjeuner avec vue…

Le tour prévu est encore très long, et nous repartons dans la crête sans trop savoir que le cheminement sera très accidenté et puisera bien dans nos forces… 

Le sommet du Plo des Brus 1024m sera atteint après quelques heures et après être passé par des escaliers, passages entre rochers nécessitant quelques pas d’escalades, sentiers abrupts, au milieu des genêts et amandiers…

le panorama est exceptionnel à cette altitude et sur ce massif qui domine jusqu’à la Méditerranée…

En face les falaises d’Orque …

La suite du parcours, emprunte la crête de Serre de Majous sur un sentier très bien balisé qui mène au troisième point clé de ce parcours: le portail de Roquandouïre, véritable curiosité géologique et croisée des chemins…

 

On bifurque alors dans la descente vers Andabre, en rejoignant à mi-pente de nouveau l’étage de la forêt de châtaigniers, pour finir sur un morceau de piste aménagée.

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *