Le luchonnais automnal…

Dix ans quasiment que nous n’étions pas retournés au lac d’Oô. Le temps nous laisse un peu de répit avant de nous envoyer ses basses températures, il aurait été dommage de ne pas en profiter. Direction Luchon, ses sommets, ses lacs, cette fois Espingo, pour un week-end éclair pyrénéen.

Val d'Astau départ

Lac d'Oo (3)

Le chemin pour atteindre Espingo, contourne Oô par la gauche. Après avoir longé en hauteur les rives du lac (1504m d’altitude et une étendue de 42Ha), le chemin s’engage dans une série de lacets assez pentus pour atteindre un premier palier. On a alors toujours en vue cette impressionnante cascade de 275m de hauteur qui alimente le lac.

Chemin vers EspingoSur le chemin d'EspingoSur le chemin d'Espingo (2)Le chemin reprend alors pour cette fois avoir un profil bien plus caillouteux et moins évident à négocier sur la dernière partie qui mène au col d’Espingo 1967m. On peine un peu dans cette partie, mais les paysages sont vraiment somptueux. On a déjà été émerveillé en arrivant dans Peyresourde tant l’automne nous gratifie de paysages ensoleillés et magnifiques, mais là, côtoyer les cimes enneigées rajoutent un peu de spectacle…

Quelques metres avant le colEt enfin la délivrance, les derniers mètres sont en vus, et le cirque d’Espingo va enfin s’offrir à nous…

Vue sur le cirque d'EspingoNous aurons juste le temps de déjeuner face à cet enchainement de sommets au soleil, avant que ce dernier ne décide (déjà) de se cacher derrière les plus hauts… Tant pis on est vraiment bien en altitude…

Cirque d'EspingoPanorama depuis le col et sur le lac d’Espingo 1882m et 7,6ha.

Carte Espingo

Refuge d'EspingoLe cirque d’Espingo est propice à passer un bon moment, surtout à cette période quand la foule estivale n’est plus là depuis longtemps… mais il est temps de regagner la vallée et déjà le frais se fait ressentir. Après être montés en tee-shirt, c’est en pull et veste que nous effectuerons la descente…

Col d'Espingo 1967msur le GR10

La luminosité baisse vite à cette période de l’année malheureusement, et nous atteindrons le bas du chemin d’accès à Oô dans la pénombre…

Sur la fin vers AstauC’est une journée magnifique qui s’achève, comme un cadeau automnal vécu à deux ce qui n’a pas de prix…
Le cadeau ne s’est pas arrêté là, puisque le lendemain, après avoir pris un excellent déjeuner à l’Hôtel Panoramic, nous avons remonté le col de Peyresourde toujours dans cette ambiance baignée de soleil et surtout de calme. Après avoir traversé un Peyragudes fantomatique, nous irons clore ce week-end à Balnea et un déjeuner sur l’herbe du lac de Loudenvielle… le plaisir n’a pas de prix en cette période…

Dans Peyresourde